Depuis toujours, la presse à scandales nous révèle des affaires plus ou moins outrancières sur le comportement condamnable de célébrités. En fonction des périodes, au gré de l’actualité, nous découvrons avec étonnement, avec surprise, voire même avec effarement, des situations compromettantes de personnes que nous admirons et qui nous déçoivent. Nous nous empressons de condamner ces faits, certes injustifiables.

Nous jetons à l’opprobre les prédateurs qui se sont laissés aller à de tels attitudes. J’insiste effectivement sur le côté abject de délits tels que le viol, les attouchements sexuels qui entraînent des blessures psychologiques difficilement guérissables pour les victimes.

Comment faire pour éviter de tels drames, les violeurs ayant été souvent eux-mêmes des victimes de tels faits. Il me semble qu’il est nécessaire d’adopter  un comportement adéquat et un regard juste dans le cadre de nos relations. Quel est ce comportement adéquat et quel est ce regard juste ? C’est ce que je me propose de partager pour aider à notre accomplissement qui permettra de nous épanouir et d’améliorer nos relations au quotidien.

La façon dont un couple se comporte est fondamentale pour permettre une relation épanouie et enrichissante. Il est à mon sens indispensable de se présenter vis-à-vis de notre partenaire comme un don que l’on fait de soi. Il convient de ne pas  regarder le partenaire comme un objet mais en tant que personne qui a beaucoup à nous apprendre. Si l’on s’efforce de rechercher ses qualités, le partenaire s’en trouvera grandi et l’amour en sortira plus fort et renforcé. Les défauts nous sembleront anodins et nous les accueillerons avec bienveillance. Grâce à cela, au lieu d’être agacé par un comportement qui pourra apparaître gênant, nous nous accommoderons plus facilement de son caractère.

En ce qui nous concerne, nous nous présenterons devant notre partenaire comme un don, un cadeau que l’on fait de sa propre vie. Si nous adoptons une telle attitude, là aussi, nous découvrirons des trésors insoupçonnés. Le fait de se donner nous procure une joie immense, car l’on s’offre tel que l’on est, avec ses défauts et ses qualités. Cependant, voulant donner le meilleur de nous même, il nous paraîtra plus évident de combattre nos défauts afin de se présenter sous notre meilleur jour. On n’offre pas à un être aimé un cadeau  abîmé. Au contraire, on s’efforce d’offrir un cadeau soigneusement emballé. Pour faire plaisir à l’être aimé, on fera en sorte de lui faire des surprises, de l’étonner agréablement. Une complicité se dégagera au milieu du couple.

Si l’on adopte une telle attitude de don de soi pendant les relations sexuelles, on s’apercevra des avantages que chacun pourra en retirer. Nous ne sommes plus des “prédateurs” en ce sens où l’on se sert du partenaire pour assouvir nos passions ou nos pulsions. Bien au contraire, nous nous offrons comme un cadeau où nous faisons plaisir à notre partenaire. En fait, c’est dans la mesure où nous nous offrons que nous recevons. Si nous sommes réservés, nous recevrons peu. Plus nous nous donnons, plus nous recevrons des richesses et l’amour grandira. J’ai en mémoire l’exemple de plusieurs couples qui s’aiment tellement qu’ils finissent par se ressembler physiquement. Le cas le plus célèbre me semble être celui de Claude et Catherine Rich. On finit par croire qu’ils sont frère et soeur.

L’accomplissement le plus total me semble être plus facilement atteint entre un homme et une femme. Chaque genre est un complément à l’autre. Il serait ici trop long d’aborder ce qui caractérise l’homme et ce qui caractérise la femme. Cependant, le spectacle “L’homme vient de Mars et la femme de Vénus” aborde de manière humoristique ce sujet. Les réactions du public montrent à quel point Paul Dewandre, l’auteur et comédien de cette pièce, touche juste.

Certes, il existe des couples homosexuels qui peuvent vivre des relations intenses, que l’on doit respecter. Mais ne passent-ils pas à côté de trésors cachés en ne vivant pas l’altérité ? Si la nature nous a faits hommes et femmes, ce n’est sans doute pas pour rien et je trouve dommage de ne pas respecter ces lois naturelles. On peut comprendre les raisons qui peuvent amener des personnes de même sexe à préférer ce mode de vie. Cependant, est-il nécessaire de légiférer pour favoriser cet état de fait ? Par là même, on constate que l’intérêt individuel vient prendre le pas sur le bien commun. Je reconnais que cette question peut porter à polémique, mais n’hésitez pas à partager votre point de vue afin de favoriser le dialogue.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •