En 2009, un sorti un film de James Cameron “Avatar”. L’action se déroule dans les années 2150 sur une planète géante gazeuse, habitée par des habitants nommés les Na’vis. Ils vivent en parfaite harmonie avec une nature luxuriante et bienfaisante. Des humains veulent envahir cette planète car elle contient un minerai qui peut résoudre un problème d’énergie sur la Terre.

Il s’en suit un conflit entre les deux planètes. Grâce à un programme, des humains clonés en avatar Na’vi sont envoyés en mission : ils doivent tenter d’intégrer la population afin de pouvoir mieux négocier une transaction éventuelle. Cependant, les militaires qui secondent ces humains sont de plus en plus exaspérés par la lenteur de la procédure et veulent accélérer les pourparlers, en utilisant la force, si nécessaire. Le personnage principal est un Marine qui est tétraplégique. Son clone lui permet d’évoluer librement dans la planète. Il a du mal à choisir son camp.

Le film est ponctué de scènes très spectaculaires. Les paysages sortis de l’imagination du réalisateur sont envoûtantes. J’ai été littéralement subjugué par la beauté de la nature qui nous était proposée. Les scènes aériennes sont réellement prodigieuses. Pour ce film, le réalisateur a particulièrement étudié la sensation du relief, grâce à une nouvelle technique en 3 D qu’il a mis au point. Grâce à des lunettes appropriées, nous pouvons vivre pleinement les aventures des héros. Nous pouvons être saisis par le vertige, principalement lors de la bataille finale. Afin de maximiser la perfection, James Cameron n’a pas hésité à retarder la sortie de son film pour pouvoir profiter des techniques de plus en plus sophistiquées et restituer des sensations nouvelles.

Habituellement, je n’apprécie pas tellement les films en 3 D. Mais là, je dois bien avouer que cette technique est particulièrement bien adaptée pour ce film. Pour moi, si vous ne deviez voir qu’un seul film en 3 D, c’est celui-là qu’il vous faut choisir. En fait, je ne voudrais pas trop m’attarder pour la description de ce film, afin de ne pas trop en révéler la fin. Il s’agit pour moi d’une véritable fable sur le respect de l’environnement. Il faut savoir le préserver, car la terre n’est pas inépuisable.

Le film veut nous faire prendre conscience de notre responsabilité dans l’utilisation des énergies ou de la matière mises à notre disposition. A force de piller constamment et de manière exponentielle les différentes ressources, serons nous obligés d’aller nous fournir dans d’autres planètes et continuer notre travail de pillage ailleurs ? Parfois, en écoutant les discours des scientifiques qui explorent les autres planètes, l’espoir suscité par la découverte d’éventuelles sources, peuvent laisser entendre qu’il pourrait être possible de faire usage de cette nouvelle énergie ou bien d’aller s’installer pour coloniser à outrance celle-ci, sans souci des conséquences.

En tout cas, ce film nous porte à réfléchir. Déjà, regardez la bande annonce :  bande annonce avatar – Recherche Google

Vous pourrez découvrir ce film après l’avoir commandé en cliquant ici.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •