Le film “Chantons sous la pluie” est un film américain sorti en 1952 sous la direction de Stanley Donen, avec Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O’Connor dans les principaux rôles. Il nous raconte la naissance du cinéma parlant. Avec cette nouvelle technique, les défauts de prononciation d’une des vedettes du cinéma muet se retrouvent révélés au grand jour.

En effet, elle a un cheveu sur la langue et une voix de crécelle. Lorsque le public découvre ces défauts par le biais du cinéma parlant naissant, tout le monde éclate de rire. Grâce à un stratagème de doublage par une actrice inconnue, mais possédant de grandes qualités vocales, on tente de sauver la situation, mais on finit par se rendre compte du trucage. La vedette capricieuse, imbue d’elle même, à la voix éraillée, tombe dans la déchéance. Sa doublure est mise en avant et accède à la notoriété.

Ce film précède d’une dizaine d’années “West Side Story” ; il jette les bases de la comédie musicale, genre qui deviendra très répandu dans le cinéma américain. On assiste également à des séquences jubilatoires de claquettes et de chorégraphies bien orchestrées. Les chansons que l’on peut entendre sont devenues très célèbres. Par exemple, la chanson que “Good morning” nous fait passer un moment agréable, grâce à la chorégraphie comique des trois protagonistes Gene Kelly, Donald O’Connor et Debbie Reynolds. Tous les éléments du décor sont mis à contribution, le mobilier du salon participant à la fête grâce aux manipulations virtuoses des acteurs.

La chanson “Chantons sous la pluie”, plus connue dans sa version originale sous le titre “Singing in the rain” est l’un des sommets du film. Gene Kelly, tout à sa joie, fait fi des éléments naturels et, malgré la pluie qui tombe sur lui en abondance, joue avec un élément habituellement perturbateur. Il fait de la pluie son partenaire : il exécute des numéros de claquettes sur les flaques d’eau, danse avec son parapluie,  virevolte autour d’un réverbère, reçoit avec bonheur une douche fournie sous une gouttière ruisselante. Il s’agit là d’un moment véritablement jouissif qui nous remplit de bonheur avec cette musique entraînante.

Les séquences chorégraphiées ne sont pas en reste. Tantôt endiablée telle que la scène “Gotta Dance” où une troupe exécute un morceau envoûtant, tantôt plus reposante, mais pas ennuyeuse, telle que “Broadway Melody Ballet”. Nous passons par des moments successifs qui viennent diversifier nos émotions. C’est ainsi que nous passons des rires aux larmes avec un bonheur constant qui nous fait du bien.

Ce n’est donc pas pour rien que ce film est classé première plus grande comédie musicale du cinéma. Bien qu’il ait connu un succès modeste à sa sortie, il est devenu un incontournable et c’est un film qu’il faut absolument avoir vu au moins une fois dans sa vie. Personnellement, je l’ai vu une bonne dizaine de fois avec un plaisir toujours renouvelé. Si vous passez par une période de blues, de tristesse, regarder ce film constitue un excellent remède pour retrouver l’optimisme et la joie de vivre. On pourrait même dire que, pour cela, il devrait être remboursé par la sécurité sociale.

Mais, trêve de bavardage, si vous ne connaissez pas ce film, découvrez la bande annonce qui suit. Si vous connaissez déjà, replongez dans l’ambiance

bande annonce chantons sous la pluie – Recherche Google

Pour voir ce film cliquez ici pour commander.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •