Une exposition en deux parties s’est tenue du 15 février au 12 mai 2019 en deux lieux différents sur le thème suivant : Eloges du sentiment et de la sensibilité. La première partie de cette exposition avait lieu au musée des Beaux-Arts de Rennes. La seconde partie se trouvait au musée d’Arts de Nantes. J’ai eu l’occasion de visiter cette exposition sur les deux lieux proposés. Les cinq sens étaient mis en avant tout au long du parcours de visite. J’ai souhaité partager mes impressions sur ce thème particulier.

  • Rapide inventaire des oeuvres proposées.

On nous propose de parcourir le XVIIIème siècle à partir de peintures de l’époque, parmi les collections des tableaux des musées de Bretagne. J’ai été très frappé par la manière dont étaient mis en avant les sentiments exprimés à travers les situations. Les tableaux dépeignaient des épisodes bibliques, des scènes mythologiques, des portraits, des natures mortes, des paysages. A travers tout cela, on pouvait éprouver les différents sentiments qui se dégageaient grâce aux scènes représentées. A travers différents portraits, par exemple, se dégageaient des impressions de sérénité ou d’inquiétude, en fonction de la position sociale des personnages représentés. L’aisance sociale d’un personnage se traduisait par les couleurs chatoyantes des costumes de velours ou de satin. La pauvreté transparaissait à travers la représentation des haillons de paysans habitant dans des masures.

  • Paysages et natures mortes.

Certaines natures mortes me mettaient littéralement l’eau à la bouche. La représentation de coupes de fruits particulièrement réalistes éveillait des envies gustatives. Des représentations d’animaux tués pendant des parties de chasse suscitait plus la tristesse en voyant ces trophées. Les paysages représentés suscitaient également des sentiments divers. J’ai éprouvé la crainte devant les scènes d’orage ou de naufrage, la sérénité et la paix face à des paysages champêtres et calmes, devant la douceur et l’harmonie de la nature.

  • Les cinq sens mis à contribution.

A la fin du parcours proposé au musée d’arts de Nantes, un atelier nous permettait de ressentir les différentes sensations qu’on pouvait éprouver au XVIIIème siècle, grâce à l’éveil des cinq sens mis à contribution pendant cette période. On pouvait ainsi toucher différents tissus fréquemment utilisés à cette époque, tels que le velours, le satin, la soie ou la dentelle. On pouvait également écouter des oeuvres musicales de François Couperin ou de Rameau. Grâce à l’odorat, des senteurs de rose, de clous de girofle, de bergamote, d’huître, étaient proposés à notre discernement. On pouvait également se rendre compte que le langage de l’époque était différent. Ainsi, on nous proposait de compléter un texte à trous en inscrivant des mots utilisés à l’époque mais qui ne sont plus utilisés aujourd’hui, ou plus rarement.

Cette exposition très enrichissante peut se retrouver grâce au catalogue qui répertorie richement tous les tableaux exposés à cette occasion. Je vous invite à vous le procurer grâce au lien indiqué ci-dessous. Ce fut pour moi un véritable bonheur de découvrir ces oeuvres que je ne connaissais pas.

Cliquez ici pour obtenir le catalogue de l’exposition “Eloge des sentiments et de la sensibilité.”

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •