Le sens de la fête

Régulièrement, nous sommes amenés à vivre, pour notre plus grand plaisir, des moments de convivialité et de partage à des moments très précis. Que ce soit en société ou en famille, nous avons plaisir à nous retrouver dans la joie et la bonne humeur. Nos sens sont alors mis à contribution pour vivre ces instants privilégiés de bonheur et de joie partagés.

Des instants privilégiés

Dans la société, tout au long de l’année, chaque moment de fête vient mettre en lumière un aspect de notre vie terrestre. De la naissance à la mort, une fête vient valoriser un moment de notre vie. Passons en revue ces instants privilégiés.

  • A Noël, c’est la fête de la vie. On se partage des cadeaux, on se retrouve en famille. C’est l’occasion de repas plantureux et gastronomiques. Le sens du goût est largement sollicité pour notre plus grand plaisir. Nous sommes dans l’émerveillement devant la découverte des cadeaux. Devant la joie des enfants s’émerveillant devants leurs cadeaux, nos souvenirs d’enfance se réveillent et nous faisons mémoire de notre propre enfance. D’autre part, c’est le moment où les jours vont commencer à rallonger. La perspective des jours plus longs nous encourage et nous redonne du baume au coeur. On pense déjà aux jours meilleurs et ensoleillés.
  • Pour la nouvelle année, c’est l’occasion de s’échanger des voeux. On repense à l’année écoulée avec tout ce qu’elle a pu apporter de bons ou de mauvais instants. On se rappelle des événements qui ont marqué l’année passée. Une chose me frappe à cet instant : lorsque des personnalités marquantes décèdent, on se dit alors “Quelle année noire”. “Cette année fut terrible. Que des vedettes estimées perdues au cours de cette année. Cette année fut la pire de toutes…” Cela dit, regardez bien, tous les ans, c’est la même chose. Chaque année apporte son lot de disparitions, aussi bien de personnalités que de membres de notre famille. Le fait de fêter l’année nouvelle avec son lot d’incertitudes, permet de nous faire oublier les inquiétudes qui peuvent nous habiter. C’est une façon de nous rassurer dans l’espoir d’une année qui nous apportera des bienfaits et des satisfactions. Nous échangeons alors des voeux et nous prenons des résolutions pour nous persuader que notre vie va changer grâce à de bonnes habitudes qui seront bien vite oubliées.
  • Le moment de Pâques correspond au réveil de la nature. L’hiver est terminé. C’est le printemps et, dans le jardin, on peut voir les arbres bourgeonner et les fleurs commencer à pousser et à offrir leurs parfums et leur beauté. Le soleil se fait plus présent et contribue à nous redonner de la joie. L’air devient plus agréable à respirer. Nous participons avec joie au renouveau de l’environnement. Nous profitons de cette période pour redécouvrir la beauté de la nature par des promenades dans la campagne.
  • Au mois de mai, c’est l’occasion de faire des voyages ou de découvertes grâce aux nombreux ponts qui ponctuent ce mois. Cela peut être aussi l’occasion de rendre visite aux membres de la famille qui sont éloignés et de partager là aussi des moments conviviaux en pratiquant des activités de plein air. On peut se retrouver dans la joie lors d’une partie de pêche, ou en jouant à des jeux de société ; c’est l’occasion de redécouvrir la personnalité des uns et des autres.
  • Puis les mois d’été arrivent avec les congés appropriés. En fonction des disponibilités, on préférera juillet ou août en profitant des avantages spécifiques que chaque période peut apporter. Pour ne pas faire de jaloux, chaque mois possède son jour férié : la fête nationale du 14 juillet et la fête de l’assomption du 15 août. L’équilibre entre la laïcité et la religion est respecté puisque le 14 juillet célèbre les valeurs républicaines et la fête du 15 août est fondé sur une fête religieuse.
  • Enfin, il faut attendre le mois de novembre pour célébrer d’autres fêtes qui rappellent plutôt la fin de la vie et la mort. La Toussaint nous conduit dans les cimetières où nous allons fleurir la tombe des proches. Les tombes viennent rappeler notre condition mortelle et le fait de venir rendre hommage à nos proches défunts est une sorte de projection plusd ou moins consciente de notre propre destinée. Pour mieux nous faire oublier la tristesse liée à cette fête, certains prennent plaisir à se déguiser en squelette ou en tenue macabre, comme pour exorciser la peur de la mort qui peut nous habiter à cette période. Cependant, il existe des civilisations qui ont apprivoisé la mort. Ces personnes se retrouvent dans les cimetières et partagent dans la joie un repas à proximité de la tombe de leur proche. Elles ont une approche très différente par rapport à la mort et vivent cet instant dans l’espoir de retrouver le proche disparu.

Ainsi, nous le voyons, cette liste de fêtes principales qui ponctuent l’année vient nous rappeler notre condition humaine dans des circonstances joyeuses. Ces instants sont bénéfiques tant pour notre santé morale et physique. Ils nous apportent des moments de repos qui nous permettent de nous restaurer physiquement et moralement.

A ce propos, voici une proposition de film où le thème de la fête est très largement évoqué. Il s’agit de “Gatsby le Magnifique”

Il existe une version avec Robert Redford :

Il existe aussi une autre version avec Léonardo DiCaprio :

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •