Au cours d’une réunion de travail, l’animatrice conduisait avec vivacité les débats. Elle était en train d’expliquer un point qu’elle estimait essentiel pour sa démonstration, quand deux participants se mirent à échanger des propos plus ou moins discrètement entre eux. L’animatrice s’arrêta net dans sa démonstration et se mit à observer les contrevenants. Je me souviendrai toujours du regard qu’elle adressa aux “coupables” : ses yeux semblaient lancer des balles de fusil. Son visage se durcit et devint telle Méduse qui, par son seul regard, pétrifiait sur place les personnes qui la regardaient. Sans rien faire, par sa seule attitude figée et son regard insistant, l’atmosphère s’appesantit soudain et un malaise profond s’installa dans la salle. Je fis alors l’expérience de ce que pouvait produire la puissance d’un regard.

  • Les effets néfastes d’un regard indifférent.

La façon de regarder une personne peut produire de multiples effets en fonction de l’intention qu’on y porte. Cette expérience négative peut détruire, anéantir une personne. L’absence de regard peut également se révéler néfaste. Cela conduit à une non reconnaissance, comme si l’on ignorait le partenaire, comme si on niait sa présence. Cela peut conduire à un ostracisme qui détruit, anéantit et rejette la personne visée. Un éducateur porte le témoignage suivant : Dans le Transilien, une femme entre avec un enfant dans une poussette. Elle s’asseoie derrière lui et allume son portable. Il essaie de se retourner, commence à gémir et se tortille dans tous les sens. Sans le regarder, sa mère lui tend un biberon d’eau. L’enfant le laisse tomber et se met à pleurer. Il répète à voix haute : “Maman !” C’est évident : dans ce lieu inconnu, il veut uniquement avoir sa mère dans son champ de vision. Il veut croiser le regard maternel. Hélas, le réflexe naturel de cette dernière est absent : le portable a volé à l’enfant le regard de sa mère… Les conséquence à plus ou moins long terme peuvent être désastreuses.

  • Un regard rempli d’amour.

Ainsi, surtout pendant l’éducation des enfants, le regard porté sur le prochain doit être un regard compatissant, plein de bienveillance. De même avec nos proches, avec nos collègues de travail, dans la vie de tous les jours, un tel regard construit et édifie celui qui est concerné. Il ne s’agit pas ici d’apprendre à exercer ce regard. Point besoin de suivre des cours de théâtre pour réussir. Au contraire, cela se fait naturellement. Si nous aimons la personne qui est en face de nous, cette dernière comprendra l’exigence qu’on lui accorde. Même si cela peut faire mal dans l’immédiat, à la réflexion, elle peut ressentir la confiance qui émane de telles exigences et l’amour qui s’en dégage. Plus on aime quelqu’un, plus on sera à même d’exiger de lui le meilleur. Connaissant la personne, on peut deviner ce dont est capable un être cher. Tout en étant grondé par ses parents, à cause d’une erreur commise, un enfant pourra d’autant mieux regretter sa faute qu’il éprouvera de la bienveillance de la part de ses parents. Pour ceux-ci, tout cela se fait naturellement.

  • Savoir regarder.

De tout ceci, nous pouvons voir que porter un regard bienveillant et rempli d’amour est extrêmement important. Lorsqu’on se parle, pour appuyer nos dires, nous regardons dans les yeux notre partenaire. Non pas un regard appuyé, dominateur, mais un regard d’amitié. Nous pouvons ainsi mieux voir les réactions et adapter notre discours en fonction de celles-ci. En cas de désapprobation, on pourra rectifier, adapter nos propos. En cas d’approbation, on pourra discerner plus facilement un encouragement, une convergence d’idées. Il sera plus facile de souligner tel aspect de notre propos qui nous semble important et nous pourrons être portés à affiner notre opinion. Lorsque notre vis à vis s’exprime, il est important de le regarder pour montrer notre intérêt à ses dires. Si nous émettons un regard évasif, nous manifestons un manque d’intérêt pour la conversation. Un regard intéressé traduira notre attention à nos échanges.

Le regard est donc important, puisqu’il exprime toutes sortes de sentiments aussi bien positifs que négatifs. Une absence de regard rejette le prochain dans l’indifférence ou le mépris. Veillons donc à ne pas blesser par notre attitude respectueuse en montrant l’intérêt que nous portons à notre interlocuteur.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •