Si nous poursuivons le poème “Voyelles” d’Arthur Rimbaud, où il associe chaque voyelle à une couleur, nous abordons la lettre E reliée avec la couleur blanche. Il écrit les vers suivants : “…E, candeurs des vapeurs et des tentes, / Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d’ombelles”. Nous nous imaginons alors dans des paysages de montagnes, au milieu des glaciers qui nous éblouissent par l’éclat de la lumière. En fait, le blanc est constitué de l’ensemble de toutes les couleurs. Il suffit d’expérimenter la diffraction de la lumière pour voir la décomposition de toutes les couleurs qui le composent. Il en est de même en ce qui concerne les couleurs de l’arc-en-ciel où se matérialisent toutes les nuances de couleurs qui composent la lumière blanche.

  • Les symboles du blanc;

Lorsque l’on évoque le blanc, je pense plus particulièrement au blanc de la robe de mariée, cela évoque pour moi la pureté, la virginité. C’est aussi la couleur de la fête. Pour de grandes cérémonies, pour de grandes occasions, on invite les gens à s’habiller en blanc. On connaît le cas d’Eddy Barclay, le producteur de chansons qui a mis en avant plusieurs vedettes telles que Mireille Mathieu, Charles Trenet, Michel Delpech, Françoise Hardy, et bien d’autres encore. Il organisait régulièrement dans sa villa de Saint-Tropez de somptueuses fêtes où les invités devaient venir tout de blanc vêtus. Au contraire, pour d’autres civilisations, comme au Japon, le blanc est synonyme de deuil, de tristesse.

  • Exemple de mise en valeur;

On peut faire un parallèle avec le noir. En effet, ces deux couleurs ne peuvent pas exister par elle-même. Je veux dire par là que ces deux couleurs méritent d’être associées avec d’autres couleurs pour être mises en valeur. En associant le blanc avec une touche discrète de couleur, l’objet sera mis en valeur. Je pense à ce sujet à un tableau de Monet, “La pie”. Au milieu de nuances de blanc à la manière impressionniste, une tache noire figurant une pie apparaît discrètement. Bien que cela ne constitue pas un élément essentiel du tableau, grâce à ce subterfuge, la pie vient s’imposer à notre regard.

  • Les bienfaits apportés.

Lorsque l’on parle du blanc, on pense au blanc de la neige. Cela peut évoquer à notre esprit les séjours à la montagne, les sports d’hiver. Cela nous fait penser au repos, au calme. Dans un paysage recouvert de neige, les sons semblent assourdis, une sensation de bien-être se dégage et nous éprouvons une sensation de paix. La nature semble endormie. Les animaux, pour la plupart, sont en hibernation. La nature paraît en repos et se régénère en attendant les beaux jours.

  • La transparence.

Enfin, le blanc évoque aussi la transparence. A travers le blanc d’un verre, on peut apprécier la qualité d’un vin. On peut faire miroiter la splendeur du vin à travers la transparence du cristal, par exemple. Les nuances des couleurs viennent mettre en relief la luminosité du vin que l’on va déguster et apprécier. Le blanc vient ainsi mettre en valeur le produit qui lui est associé.

On pourrait ainsi prendre de nombreux exemples très enrichissants pour montrer ce qu’évoque le blanc pour nous. Chacun, selon sa sensibilité, ses goûts, peut trouver des associations qui lui apportent paix et sérénité. Recherchons donc, dans la nature, dans notre entourage, ces éléments qui nous apaisent et nous apportent de la sérénité.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •