Les loisirs que nous accomplissons pour contribuer à l’éveil de nos sens sont-ils des loisirs individuels ou collectifs ? En fonction des activités ludiques que les personnes exercent, nous pouvons trouver des situations où le loisir pourra être exercé de façon collective et d’autres situations où le loisir sera effectué de façon individuelle.

  • Le sport collectif.

Déjà, pour les activités sportives, on peut trouver des situations où le sport peut être pratiqué de manière collective ou individuelle. Pour les sports d’équipe, tels que le football, le basket, le handball, les différents postes occupés dans l’équipe constituent une complémentarité. Chaque action individuelle est au service du groupe. Ainsi, pour le football, le goal a besoin du défenseur ; le défenseur a besoin de l’ailier et l’ailier a besoin de l’attaquant pour concrétiser leur action. Pendant un match, les actions coordonnées et l’entente des uns et des autres sont nécessaires pour le succès et la victoire.

  • Le sport individuel.

Lorsque des sportifs exercent l’athlétisme, comme le saut en longueur, le marathon, le cyclisme, la boxe, ils le font de manière individuelle. Ils s’accomplissent et exercent leur hobby pour satisfaire leur loisir qui peut devenir alors une passion. Cette passion peut s’exercer aussi au sein d’une équipe, lorsqu’elle représente un pays. Lors des Jeux Olympiques, ces joueurs gagnent des médailles individuellement, mais ces récompenses contribuent à établir un classement par pays.

  • Monter une collection, passion individuelle.

En ce qui concerne les collectionneurs, on peut dire qu’ils exercent leur loisir de façon individuelle. Pour satisfaire ce loisir, ils passent leur temps à rechercher la perle rare, à constituer leur collection. Par exemple, les philatélistes sont absorbés dans leur collection de timbres ; ils rassemblent et classent en fonction de catégories, dans des classeurs adaptés. Cependant, lorsqu’ils ont accumulé suffisamment de pièces, ils peuvent partager leur loisir avec d’autres passionnés au sein de clubs appropriés. Ils participent à des rencontres à l’occasion de salons dédiés à la philatélie. Ils peuvent ainsi s’enrichir et approfondir leur connaissance ou leur collection en s’apportant mutuellement et en se complétant.

  • La joie de partager une passion.

Je pense aussi plus particulièrement à l’exemple de personnes qui sont passionnés par le rail. Ils épluchent des revues spécialisées ou construisent un réseau ferré en miniature dans leur garage. Il ne faut surtout pas les déranger pour qu’ils puissent s’adonner pleinement à leur loisir. Cependant, il existe un espace à Paris, dans les sous sols de la gare du Nord, où ils peuvent se retrouver. Là, chacun peut venir pour faire fonctionner son train sur un immense réseau miniature qui occupe plusieurs pièces. Ils s’échangent leurs tuyaux, les bonnes adresses.

  • Partager des émotions.

Les personnes qui vont au cinéma découvrir tel ou tel film le font souvent à titre individuel. Ils regardent le film dans une salle sombre. L’intérêt de voir un film dans de telles conditions est de le voir sur un grand écran, avec un son qui plonge dans une atmosphère particulière qu’elles ressentent moins lorsqu’elles le regardent à la télévision. Voir un film au cinéma permet de mieux profiter de l’action, sans être dérangé par des « parasites » extérieurs. En même temps, tout en regardant ce film individuellement, elles peuvent aimer bénéficier anonymement de la réaction du public qui rit ou qui s’émeut. Cela est particulièrement flagrant au théâtre où les gens sont plus en connexion avec les acteurs qui évoluent sur la scène.

  • Les joies de la nature.

Pour les personnes qui aiment exercer leurs loisirs en faisant de la randonnée, elles peuvent goûter la solitude en communiant avec la nature, écouter le chant des oiseaux, admirer les paysages, sentir le parfum des fleurs ou des arbres. Je me souviens de l’émotion éprouvée par exemple, lorsqu’au cours d’une randonnée en forêt, je me suis retrouvé face à face avec un cerf et que nous avons échangé des regards. Ce fut un des moments les plus forts de ma vie. Tout cela peut contribuer à ramener une paix intérieure vécue individuellement. Certaines personnes préféreront randonner au sein d’un groupe pour échanger ou pour profiter également des sensations qu’elles pourront partager.

Ainsi, en fonction des situations, nous pouvons constater l’interaction plus ou moins importante de l’individuel sur le collectif ou réciproquement du collectif sur l’individuel. Et vous, pouvez-vous partager la façon dont vous conciliez le loisir individuel ou collectif. Est-ce que vous préférez l’un au détriment de l’autre ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •