Un dicton recommande de ne jamais remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même. Un mot que je trouve un peu barbare résume ce principe : c’est la procrastination. Nous allons voir quelques techniques simples qui peuvent nous aider en ce sens. Le fait de remettre toujours au futur des actions qui, souvent, nous rebutent nous installe dans un cercle vicieux. Les retards s’accumulent alors et nous pouvons alors nous décourager devant la tâche à accomplir. Finalement, on ne fait plus rien, puis on sombre alors devant le découragement et on se laisse aller.

  • La procrastination, c’est quoi ?

Il existe plusieurs techniques simples que je me propose de partager pour sortir de cette spirale infernale. J’ai moi-même été frappé de ce mal insidieux et le fait d’avoir pu mettre en pratique ces méthodes m’a beaucoup aidé à sortir de ce que je considère comme un véritable fléau et qui nous handicape dans la vie de tous les jours. Parfois, on commence à s’atteler à une tâche, puis on se laisse distraire par des activités annexes et on laisse tomber en trouvant un prétexte. Bref, on a l’impression de tout commencer et de ne rien terminer. Cela nous laisse dans un sentiment d’inachevé qui nous attriste et nous décourage. Alors, sans plus attendre, examinons ces points.

  • Lister

La première chose à faire est d’établir une liste des choses à accomplir. Tout d’abord, on peut les noter en vrac en fonction de l’ordre d’arrivée dans notre cerveau. On peut faire le tour du propriétaire et répertorier au fur et à mesure les différentes tâches : les travaux du jardin en fonction des saisons, le rangement dans la maison, les travaux d’entretien, les achats à effectuer. Puis, on reprend cette liste en classant les tâches par ordre de priorité, selon l’urgence, par exemple. Une fois cette liste établie, on se saisit de son agenda et on y note les tâches à effectuer.

  • Comment agir

Quand on commence à s’attaquer à notre planning, déjà le doute peut nous envahir et le découragement commence à s’installer. A ce moment là, il convient de décomposer un maximum le travail en de multiples petits exercices à faire. On abordera cette façon de faire à la manière d’un jeu. Ainsi, on aura plus de coeur à l’ouvrage. Par exemple, pour le rangement, on pourra décomposer en plusieurs parties. Tout d’abord, on prend un par un les objets à ranger et on les dispose dans différentes catégories : à jeter, à ranger dans un classeur ou dans un placard… Reprendre les différentes catégories et effectuer le rangement ou remplir la poubelle. Ainsi, petit à petit, nous voyons l’évolution de ce qui se présentait comme une corvée et qui est devenue un plaisir.

  • S’autoriser à se féliciter

Lorsqu’une action est effectuée, on peut s’attribuer une récompense en faisant une pause ou en s’accordant quelques minutes à notre distraction favorite. Pour ne pas se laisser entraîner dans cette activité ludique, un minuteur viendra nous rappeler à l’ordre pour reprendre notre devoir. D’ailleurs, le mot “devoir” peut avoir une connotation négative. J’utiliserais plus le mot “plaisir”. Psychologiquement, nous transformons une contrainte en activité de loisir et cela est très important. Parallèlement, on peut s’accorder un temps limité avant de s’arrêter. Il est plus facile de se fixer un but sur 30 minutes plutôt que sur 3 heures ou plus. Bref, il s’agit ici d’optimiser un maximum la décomposition d’une tâche.

  • La concentration

Pendant que nous effectuons nos travaux, il sera très important de se couper de toutes les sources de distraction possibles qui pourront se présenter à nous. Ainsi, il ne faut pas hésiter à couper le téléphone : en effet, si la sonnerie du téléphone retentit, il sera très facile de répondre à un appel et le temps passera alors très rapidement en s’échangeant souvent des banalités. Il faudra veiller aussi à éteindre la télévision : on pourra être facilement captivé par un sujet qui nous semblera intéressant et, là aussi, sans s’en rendre compte, on se laissera aller à regarder l’émission aux dépens de ce que nous avions prévu de faire.

  • Les résultats obtenus

Une fois que notre programme sera effectué, un sentiment de satisfaction et de bien-être nous envahira avec la sensation agréable de vivre dans un environnement qui nous détend. Nous pourrons alors profiter pleinement de nos sens mis à contribution de manière beaucoup plus agréable.

Posez vos questions si vous avez une difficulté particulière ou partagez votre expérience pour faire profiter. Allez voir également d’autres articles de ce blog pour vous aider dans la vie quotidienne.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •