Un jour, je me promenais au hasard dans la rue, quand je suis tombé sur une vitrine qui m’a intrigué. D’un côté, étaient exposés des statuettes en ivoire, des petits tableaux, divers objets d’art ; de l’autre côté, un ouvrier était affairé derrière son atelier. Il confectionnait des figurines, des petits animaux, diverses statuettes. Il était très concentré et rien ne venait le distraire de ses occupations. Penché sur sa création, ses mains s’activaient et d’un morceau de bois, il fit apparaître un animal, un cheval en l’occurrence. D’une matière inerte, il avait réussi à créer un cheval plein de vie. L’animal semblait piaffer d’impatience, la crinière volait au vent et on aurait cru qu’il s’apprêtait à hennir.

  • Naissance d’une oeuvre.

Grâce à l’imagination qui naît dans le cerveau, les mains peuvent accomplir ce que l’homme veut inventer. Les mains modèlent et façonnent la matière grâce aux outils appropriés. Elles traduisent concrètement ce que le cerveau imagine. Toucher la matière vient nous renseigner sur l’avancée du projet. Sentir la rugosité du bois, de la pierre qui, petit à petit, deviennent de plus en plus lisse au fur et à mesure de l’avancée de la création nous procure des sensations de bonheur et de satisfaction devant l’oeuvre accomplie. Les outils adéquats employés viennent prolonger l’action de la main qui ne peut effectuer toutes les tâches.

  • La technique.

Le ciseau va aider à parfaire une forme en éliminant des copeaux de bois ; le rabot va niveler les irrégularités de la matière. Le sens du toucher est ainsi grandement mis à contribution pour nous aider à évaluer les différentes étapes de l’évolution de l’oeuvre. Au début, il s’agira de dégrossir par des gestes brusques les différentes parties de la matière. Puis, dès que les formes commencent à apparaître, le geste se fait plus précis, plus ajusté, afin de ne pas commettre de défauts irréparables. Cependant, les plus grands artistes sauront profiter des gestes indélicats pour corriger ou parfaire une forme. Une nouvelle idée pourra surgir d’un geste maladroit.

  • Apprendre de ses erreurs.

Pour celui qui réalise des maquettes de bateau, d’avion, par exemple, le plaisir ressenti est immense devant l’oeuvre réalisée. Cela requiert beaucoup de minutie, de soin, pour manipuler les différents éléments à assembler. Cela exige aussi de la patience. Parfois, il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour réussir une entreprise délicate. La réunification de petits éléments demande également beaucoup de concentration. Parfois, il faut reprendre des erreurs effectuées et il faut pouvoir revenir sur un défaut pour parfaire la maquette. Il ne faut surtout pas s’énerver pour réajuster des éléments maladroitement déposés. Grâce à ces petites erreurs, on peut apprendre la maîtrise du geste et acquérir la patience, pour savoir ne pas économiser son temps pour arriver à un bon résultat.

  • Les sensations.

Le peintre, lui aussi peut ressentir les mêmes sensations. Le pinceau qu’il tient dans ses mains s’agite en mélangeant les couleurs que l’artiste vient apposer sur la toile. Là aussi, des formes apparaissent, un paysage se présente devant nous, des objets, des visages viennent se concrétiser. Des émotions peuvent nous envahir devant la beauté de l’oeuvre réalisée et on peut ressentir la passion de l’artiste qui a mis tout son coeur à s’efforcer de traduire ses sentiments. Une sorte de communion peut s’instaurer entre l’artiste et celui qui admire et apprécie le résultat obtenu.

  • Diversité des réactions.

Il se peut que les réactions ne soient pas les mêmes entre l’auteur d’une oeuvre et celui qui l’analyse. Tout dépend du vécu, du caractère des personnes qui entrent en jeu. Le créateur d’une peinture pourra être surpris devant la réaction qu’a suscité son oeuvre. Là où il aura mis de la passion, là où il aura voulu traduire son tourment, le visiteur pourra ressentir de l’apaisement, de la sérénité,  et réciproquement.

Voilà là aussi un excellent moyen permettant de pouvoir chasser son stress, de nous habituer à la patience devant chaque action effectuée pour réaliser une oeuvre. Vous pouvez vous aussi partager vos passions sur ce blog grâce aux commentaires que vous pouvez envoyer.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •