vivre l'instant présent au quotidien

Pourquoi vouloir réinventer la roue ?

Je me pose régulièrement une question : “Pourquoi cherche-t-on absolument à vouloir réinventer la roue ?” J’ai souvent l’impression que l’on veut jouer à l’apprenti sorcier. Résultat : tout part à vau-l’eau, nous allons de catastrophe en catastrophe, on s’épuise à inventer de nouveaux concepts. On s’étonne des résultats obtenus en évoquant la fatalité. On n’y peut rien, dit-on. Mais si, on y peut quelque chose. Voici quelques exemples.

  • L’histoire revisitée.

A l’école, les cours d’histoire sont revus en fonction de notre mentalité actuelle. On fait fi du contexte dans lequel s’est déroulé un événement. Les mentalités étaient différentes. Ce qui apparaissait un bien à l’époque est devenu une honte aujourd’hui. Ainsi, depuis quelque temps, l’Etat, par exemple, au fil des commémorations, passe son temps à demander pardon pour un oui ou pour un non. Il se laisse influencer par des groupes minoritaires qui défendent leur propre cause en déformant l’histoire à leur avantage et en faisant des amalgames. Ainsi, récemment, sous prétexte de son action politique contestée, il a été décidé de ne pas faire mention de la commémoration des 150 ans de la naissance de Charles Maurras. Les livres qui lui étaient consacrés à cette occasion, ont été censurés et envoyés au pilon. Si l’on peut effectivement déplorer ses actions passées, il a pourtant produit une oeuvre littéraire importante. De plus, ignorer l’oeuvre de cet écrivain en le mélangeant avec son action, c’est se priver d’une partie de notre histoire, c’est oublier ce qui a été réalisé, même en mal. En envoyant ce personnage aux oubliettes, on fait fi des leçons de l’histoire. Ainsi, on risque de retomber dans les mêmes travers car on aura oublié les circonstances qui pourront amener aux mêmes effets. De quel droit peut-on juger l’histoire avec notre seul regard ? Cela dit, l’histoire a  montré que des personnes qui avaient été mises au rebut ont pu être remises au goût du jour. Alors qu’on aura oublié les petits juges qui se seront permis de boycotter tel ou tel écrivain majeur. Il est à parier qu’un jour ou l’autre, Charles Maurras, pour cet exemple, refera surface. Certes, je ne cautionne pas son antisémitisme, mais son oeuvre littéraire est quand même importante.

  • L’uniformisation de la pensée.

Un autre exemple me semble flagrant. Les médias sont tenus par des journalistes au service des détenteurs de la pensée unique. A longueur de journée, on nous assène des “vérités”. Gare à vous si vous n’entrez pas dans le moule. Vous êtes aussitôt ostracisé. Les débats d’idées n’existent plus, ou de moins en moins. Les arguments défendus se limitent à des injures et des insultes qui ne font pas avancer les débats. Je me souviens des débats constructifs ou chacun pouvait partager son opinion en avançant des affirmations illustrées par des exemples. Des contradictions pouvaient être avancées sans que cela tourne au pugilat. Je pense particulièrement à des émissions comme “Les Dossiers de l’Ecran”. On ne retrouve plus aujourd’hui ce genre d’émissions. Aujourd’hui, on coupe la parole aux intervenants sans leur laisser le temps de s’expliquer ou en isolant ses arguments de leur contexte. Le cas le plus emblématique me semble être celui d’Eric Zemmour. Ce journaliste ne laisse pas indifférent. On peut être d’accord ou pas avec ses idées. Cependant, un véritable acharnement se fait sur son nom. Certaines radios l’ont même interdit d’antenne. Pourtant, il exprime des idées, qui, à mon avis, sont pleines de bon sens. Il affirme ainsi des évidences. Bien qu’il exprime des affirmations naturelles, il fait l’objet de critiques virulentes. Il faut dire que le sens commun, dépourvu de repères, a perdu la notion des lois naturelles. Des contre vérités sont affirmées avec aplomb. Ce qui était normal auparavant ne l’est plus. L’intérêt de l’individu a pris le pas sur l’intérêt de la communauté. Il faudrait tout un livre pour développer cela. Je ne m’interdis pas de le faire un jour pour contribuer à défendre la nature très malmenée ces temps ci.

  • Filtrer l’information.

De tout ceci, il ressort qu’à mon sens, il est absolument impératif de se dépolluer l’esprit d’idées nocives, qui nous nuisent. Un remède efficace pour cela : ne plus regarder les infos de 20 heures. Ces infos nous amènent continuellement des nouvelles sombres qui, petit à petit, nous sapent le moral par les nouvelles négatives qui nous arrivent. Nous ne pouvons rien faire pour les malheurs qui peuvent accabler telle ou telle partie du monde. En revanche, nous pouvons agir auprès des plus proches. Si nous décidons de ne plus regarder ou entendre les journaux, si nous décidons de boycotter les chaines d’infos continus, nous verrons que nous nous sentirons l’esprit plus serein. On pourra avoir peur de nous réfugier dans une bulle. Peut-être, mais cela n’est pas grave. Quand aux informations importantes, nous en aurons toujours connaissance par nos amis ou par nos proches.

Bref, je pense que cet article ne devrait pas vous laisser indifférent. Il me semble ainsi urgent de revenir aux fondamentaux avant que la nature ne reprenne ses droits. Cessons de vouloir réinventer la roue, au risque de créer des roues carrées qui nous empêchent d’avancer et nous font plutôt régresser. J’aurai l’occasion de développer tel ou tel argumentaire en ce sens lors de prochains articles polémiques.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  

Précédent

“A consommer avec modération.”

Suivant

La télévision : amie ou ennemie ?

  1. Comme on dit, l’histoire est écrite par les vainqueurs… Elle n’est donc pas objective. Et l’uniformisation de la pensée passe également par ça, en plus des médias.
    Merci pour cet article qui rappelle bien les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Vous pouvez recevoir gratuitement le livre "Vaincre son stress"